Les TraAM, qu’est-ce que c’est ?
Article mis en ligne le 18 janvier 2018
dernière modification le 29 novembre 2018

par Céline Fédou
logo imprimer
Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Quoi ? Comment ?
TraAM signifie Travaux Académiques Mutualisés.
Ces TraAM, copilotés par la DNE (Direction Nationale du Numérique) et l’Inspection Générale existent dans chaque discipline, avec un thème de réflexion choisi au niveau national et différent chaque année.

Le principe est de travailler à plusieurs au sein d’une même académie sur un thème imposé pendant une année scolaire (ou deux si nécessaire) : réfléchir à une problématique, élaborer des scénarios pédagogiques ou des projets permettant de tester des choses en situation réelle, échanger avec des collègues, mutualiser avec les autres équipes académiques qui travaillent sur le même sujet et en fin d’année scolaire, publier les résultats des travaux au niveau académique et au niveau national (Eduscol, publication de scénarios pédagogiques sur les EduBases, partage sur les réseaux sociaux...).

Les groupes TraAM académiques sont composés de professeur·e·s documentalistes volontaires et sont pilotés par un·e référent·e (parmi les volontaires) et par un·e IPR.

Les réunions de ces groupes se font en présentiel mais également beaucoup à distance.

A titre d’exemple, le thème choisi en Documentation pour l’année scolaire 2017/2018 (en cours) est «  repenser les espaces existants du CDI pour répondre aux besoins des usagers  » .

En Documentation, nous pouvons participer aux TraAM Documentation mais aussi aux TraAM transversaux (par exemple, en EMI)

Le calendrier :

  • Avril : Appel à candidatures auprès des académies autour d’une liste de thèmes de réflexion définies en accord avec l’inspection générale.
  • Juin : Les enseignants « experts » à la DNE, identifient 6 académies qui travailleront sur le thème sur une ou deux années.
  • Septembre : Lancement des travaux avec les académies

A quoi ça sert ?

Le groupe TraAM est un levier puissant pour créer ou relancer un réseau collaboratif dans une académie. Il permet de réfléchir au-delà du niveau local, avec des collègues de tous types d’établissement et d’enrichir ses compétences, notamment en matière de travail collaboratif. La publication de la synthèse des travaux, que ce soit au niveau local ou national permet de valoriser son travail et de donner des pistes de travail à d’autres collègues de toutes académies.