logo article ou rubrique
La cote 200 et la laïcité
Article mis en ligne le 20 janvier 2017
dernière modification le 5 mars 2017

Ou la place des religions dans la bibliothèque scolaire d’une école résolument laïque ?

Le nuage de mots qui présente cet article,issu du Wiki de la Benson Scholl Library, donne un aperçu de la place effective des grandes religions dans une bibliothèque. Chacun de nous pourrait élaborer une telle image de son fonds en prenant en compte les différents thèmes de cette classe, afin d’en évaluer l’équilibre. Pour réaliser l’image, on note combien de fois le thème apparaît dans la bibliothèque. Et le résultat est visuel et parlant pour nos élèves.

Toute classification est le reflet d’une vision du monde.

La classification de Dewey (CDD), que la plupart d’entre nous utilise dans les CDI date de 1876. Bien qu’elle ait été réalisée aux Etats Unis, l’observation de la classe "géographie" montre qu’elle est Eurocentrique. " La CDD reflète toujours l’organisation générale du savoir telle qu’on la concevait aux États-Unis à la fin du XIXe siècle." (Wikipédia). Actuellement, elle en est à sa 22 ème édition (comme la COP pour le climat, la comparaison s’arrêtant-elle là ?)

Comment utiliser cette classification, comment la dépoussiérer, l’adapter à notre monde actuel, dans un domaine aussi sensible que celui du monde des religions ? Lorsque, dans la classfication proposée, 90% des divisions sont consacrées à la religion chrétienne, reflet d’un monde colonial en expansion en cette fin du XIXème siècle ?

Concrètement, dans une perspective laïque, il parait important et équitable que les grandes religions apparaissent au même niveau de lisibilité comme l’indique l’image ci-dessus reprise de l’article de Emily Foster de l’Oakland Library "Why do we need the Dewey Decimal System ?". Ainsi, la religion chrétienne, musulmane, les religions d’orient (hindouisme, bouddhisme, taoisme). Cette dernière mention montre bien notre myopie, puisqu’une bibliothèque en Inde ou au Japon aura beaucoup plus de livres sur les sujets de cette classe 294, qui sera amenée à se subdiviser, en autant de sous classe pouvant devenir classes à part entière...

Et quid de la place de la mythologie greco-romaine ?

Etudiée dans les programmes de 6ème pour l’Antiquité, ou bien lors de l’approche langues et cultures anciennes, elle prend une large place sur nos étagères avec la cote 292.
Si l’on s’en tient à la stricte application de la Dewey, elle va s’intercaler entre les religions chrétiennes (de 210 à 289) et les autres grandes religions, Orientales, 294 ou l’Islam qui se trouve relégué en 297, ce qui nuit à la lisibilité de ce rayon.

Pour une adaptation à notre monde pourquoi ne pas adapter cette classification en plaçant la mythologie sur un rayon à part, peut être en la rapprochant du rayon "contes", puisque les grands mythes grécos-romains sont à la base de grandes oeuvres de fictions ? Et que les dieux grecs et romains ne font plus l’objet de culte dans le monde ?

Pour aller plus loin sur ce sujet,
un stage à l’ENSSIB : Religion(s) en bibliothèque. 21 au 23 juin 2017. date limite d’inscription le 23 mai.