logo article ou rubrique
Un peu de poésie

Idées d’ateliers d’écriture poétique avec nos élèves

Article mis en ligne le 28 mars 2019
dernière modification le 1er avril 2019

par Béatrice Wauters, Yaël Montet-Berthéas

Pour faire suite à l’article sur la poésie animée et au dernier regroupement des professeurs-documentalistes du bassin Loire-Sud Lycées en janvier, nous vous proposons ici quelques idées de séances à mettre en œuvre, mais aussi et surtout des ressources pour valoriser et partager la poésie, l’écrire, la dire, la lire…

“La poésie ce n’est pas du joli-doux-mignon qui servirait à cacher, comme un parfum délicat, la misère, la tristesse et le souci. Elle ne cherche pas à déguiser la vie sous de belles parures. Au contraire, elle met la vie à nu et nous la montre telle qu’elle est, sans mensonge, rude et douce, chaude et froide, brève et immense.”

(J.P. Siméon, Aie ! un poète)

 1- idées d’ateliers d’écriture poétique

**1.1. Atelier d’écriture poétique : collecte de vers

- Etape 1 (30-35 ‘) : la cueillette

Les élèves collectent un trentaine de vers au hasard dans différents recueils de poésie mis à leur disposition (jamais deux vers issus du même poème, pas plus de quatre ou cinq vers extraits du même recueil).

- Etape 2 (20 ‘) : la création

Ils reconstituent un poème de 2 ou 3 quatrains à partir des vers sélectionnés sans les modifier, ni ajouter ou retirer de mots dans les vers. L’association est libre : selon le thème des vers, les rimes éventuelles, le rythme, les sons, …. Attention, les seules modifications autorisées à ce stade-là sont celles qui concernent les temps des verbes et les pronoms afin d’assurer la cohérence de l’ensemble des quatrains.

- Etape 3 (2 x 20 ‘) : la réécriture

Ils réécrivent leur poème pour en créer un nouveau en respectant une consigne de réécriture tirée au sort..

- Etape 4 : Restitution - partage
Ne pas oublier de prévoir des temps de partage et de lecture à voix haute des productions…

**1.2. Atelier : tour de table des alliterations

(proposé par Patrice Delbourg - Des Papous dans la tête sur France culture- lors d’un atelier auquel j’ai participé il y a quelques années) :

Mise en oeuvre

1- l’enseignant prononce un premier mot (par exemple ’papillon’) puis à tour de rôle, les participants-élèves énoncent un mot avec une allitération en lien avec ce 1er mot (par exemple : ’pampille, chenille, lentille, fille, frétille ou encore grognon, champignon, fanion...’)

2- La liste des mots est notée soigneusement dans l’ordre d’apparition des mots. On peut s’aider de dictionnaires de rimes...

3- consigne avec divers niveaux de difficulté : ’rédiger un texte en prose (ou en vers ou en alexandrins) qui reprend la liste de ces mots (en totalité ou en partie, dans l’ordre ou dans le désordre).

4- Partage des productions : lecture à voix haute des productions.

Prolongements possibles :

Edition d’un recueil illustré, installation d’une exposition dans les couloirs, la cantine ou au CDI, travail sur la voix et l’oralité avec restitution des textes sous petits formats vidéos ou sonores... tout est possible.

**1.3. A la manière de…

Consignes (simple mais efficace) :

  • Choisir une fable de la Fontaine, un extrait d’un roman à l’eau de rose, un article scientifique ou un mode d’emploi...
  • Proposer un thème décalé (la cuisine, les bateaux, la musique, les animaux…) et faire des recherches sur son champ sémantique, ne pas hésiter à jouer avec les mots polysyllabiques ou polysémiques (distribution de dictionnaires)
  • Ré-écrire un texte ou poème en remplaçant les mots et verbes du texte original par les nouveaux mots.
  • Partager les productions (à l’écrit, à l’oral : voir ci-avant)

Variante :

Choisissez une fable de La Fontaine :

- récrivez la fin de manière à changer le sens de la fable.

- L’écriture en vers n’est pas obligatoire

- Situer la fable à notre époque.

- Proposez une nouvelle morale qui corresponde au nouveau sens de votre fable.

Exemple : Après vous, M. de La Fontaine (Pastiche de Gudule)

La Cigale s’en fut en traînant sa guitare
À travers hameaux et vallons. [...]
« Il ne me reste plus qu’à attendre la mort ! »
Se désole la malheureuse, « Mais avant
Je veux, dans un dernier effort
Arracher à mon instrument
Ses plus pathétiques accords. [...]
Et voilà que s’élève au cœur de la tourmente
Une plainte si émouvante
Si belle, si sauvage et si triste à la fois
Qu’elle tire tous les bourgeois
De leur léthargie égoïste. [...]
On écoute, on s’émeut, on pleure, on se régale,
Et les sous de pleuvoir,
Preuve qu’on apprécie un si beau désespoir.
Quand avec apparat la misère s’exprime
Elle acquiert du public les faveurs unanimes.
[...]

**1.4. S’essayer à la poésie surréaliste 

Les p’tits trous

Une collègue a proposé une approche de la poésie surréaliste facile à mettre en oeuvre au collège comme au LP. Pour cela, il suffit d’écrire au tableau un texte dont on retire quelques verbes et/ou groupes nominaux ; à chacun ensuite d’essayer de remplacer les mots manquants et de reconstituer ainsi un nouveau poème.

Exemple  : texte de André Breton “Hélas ! un ami de la famille m’avait donné une méduse et, pour que cet animal respectable ne meurt pas de faim, une liqueur verte (...)”

« Finalement, un bon lecteur de poèmes est un mauvais lecteur : il lit lentement et ne cherche surtout pas à tout comprendre tout de suite, il accepte avec plaisir de ne pas tout comprendre. »

(J.P. Siméon, Aie ! un poète)

1.5 Mais encore...

  • Cadavres exquis, haïkus et nombreuses contraintes créatives sur le site de l’OULIPO

 2- Ressources : prix, concours, évènements...consacrés à la poésie

Poésie en liberté

Le Prix Poésie en liberté est un concours international de poésie en langue française. Il s’adresse aux jeunes de 15 à 25 ans de tous les pays. Il se déroule sur internet autour d’un sujet libre. Les éditions Le Temps des Cerises publient chaque année une anthologie.

Le concours se déroule sur le site www.poesie-en-liberte.com

Le participant envoie un poème inédit, en vers ou en prose, de 30 vers ou lignes maximum.

Un comité de lecture établit un choix d’environ 300 textes qui sont soumis au jury, composé de professionnels de l’édition, de la culture et de l’éducation, aisi que de lycéens et de poètes.

INFOS :

http://www.education.gouv.fr/cid58834/prix-poesie-en-liberte.html

**- Prix Kowalski des lycéens :

Ce prix s’inscrit dans le prolongement du prix Roger Kowalski, créé à Lyon en 1984. En 2016, pour la première fois, 5 classes de lycées de l’Académie s’emparent de la sélection pour décerner un Prix Kowalski des lycéens au recueil de leur choix. Comme pour le Goncourt des lycéens, jury et élèves lisent les mêmes recueils. C’est grâce à l’accord des membres du jury qu’il a pu être proposé au public scolaire. Qu’ils en soient remerciés et particulièrement Monsieur Jean-Yves Debreuille dont l’aide appréciable ne s’est pas démentie.

Les élèves des classes concernées doivent élire le recueil de leur choix : une première sélection de deux recueils a lieu dans les classes ; deux délégués de chaque classe sont ensuite réunis pour élire le lauréat. Cette élection a lieu lors du Printemps des poètes et le prix est remis en mains propres au lauréat en présence de toutes les classes qui proposent une mise en voix de quelques poèmes. Le dispositif du prix Kowalski des lycéens permet de préparer ces lectures dans le cadre de quelques heures d’atelier animées par un(e) comédien(ne).

INFOS :

http://www2.ac-lyon.fr/services/daac/prix-kowalski-lyceens.php

**- Prix des Découvreurs :

Fondé en 1997, le Prix des Découvreurs se donne pour objectif de faire découvrir et aimer la poésie contemporaine aux lycéen.nes et aux collégien.nes de 3ème. Le juré est constitué de plusieurs centaines d’élèves de l’ensemble des académies de France. Les classes y participent par l’intermédiaire d’un.e professeur.e acceptant de servir de relais avec l’équipe organisatrice.

INFOS :

http://lesdecouvreurs2.blogspot.com/2018/05/selection-2018-2019-du-prix-des.html

**- Le Prix d’écriture poétique francophone pour les scolaires, organisé par l’association Skeptron :

Ce prix consiste à faire lire un ensemble de 20 poèmes d’auteurs francophones aux élèves, à les faire voter pour leurs poèmes préférés et, suivant les souhaits de l’enseignant, à leur proposer de faire une écriture d’invention ou tout autre type d’exercice ou de création.

L’association met à disposition des enseignants des documents pédagogiques et la possibilité pour les classes de rencontrer les poètes.

Cette initiative a reçu le soutien de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France et du Fonds de Dotation Education, Culture et Avenir.

INFOS :

**- Prix de la jeune poésie , AMOPA (Rhône) :

L’AMOPA souhaite participer au rayonnement de la Langue Française et en favoriser l’excellence et la promotion dans les pratiques scolaires. Elle propose aux jeunes du département de concourir au prix “défense et illustration de la langue française” pour l’obtention de prix nationaux, de prix départementaux et de mentions « encouragement à l’écriture ».

Ce concours comporte cinq prix (expression écrite de la langue française, jeune poésie, jeune nouvelle, calligraphie…). Pour le concours de la jeune poésie, le sujet est libre mais le poème doit être composé en classe et présenté sur une seule page.

INFOS :

- Pour les lycées :

(https://www.amopa69.fr/assets/files/actions-jeunesse/concours-langue-francaise/affiche_concours_lycees_bts_2019.pdf)

- Pour les collèges : https://www.amopa69.fr/assets/files/actions-jeunesse/concours-langue-francaise/affiche_concours_colleges_2019.pdf

- Généralités :

https://www.amopa69.fr/concours-defense-illustration-langue-francaise.html

**- Printemps des poètes :

Cette manifestation nationale et internationale a pour vocation de sensibiliser à la poésie sous toutes ses formes.

Le Printemps des poètes se déroule du 9 au 25 mars 2019. Pour ses 20 ans, le thème est La Beauté.

INFOS :

https://www.printempsdespoetes.com/

**- Dis moi dix mots :

L’opération « Dis-moi dix mots », initiée par le Ministère de la culture (DGLFLF), est l’occasion de jouer avec cette langue qui nous unit et nous relie, et de manifester combien elle est riche d’innovation, de poésie et d’inventivité.

Chaque année, L’opération « Dis-moi dix mots » a pour fil conducteur une sélection de « dix mots », invitant chacun à jouer avec la langue : « dix mots » à dire, à écrire, à slamer, à représenter…

Ainsi, le jeu des dix mots est décliné tout au long de l’année. Et la Semaine de la langue française et de la francophonie , programmée tous les ans autour du 20 mars, constitue un temps fort de l’opération.

INFOS :

http://www.dismoidixmots.culture.fr/

Et sa déclinaison à l’échelle régionale coordonnée par l’Espace Pandora : https://espacepandora.org/Dis-moi-dix-mots-en-Auvergne-Rhone-Alpes.html

**- ARALL :

Panorama de la poésie en Rhône-Alpes : lieux de diffusion, de programmation et de résidences, manifestations, éditeurs, revues. Structures connues, reconnues ou inconnues, acteurs confirmés ou en devenir, tous contribuent à une présence vivante et obstinée de la poésie.

INFOS :

https://auvergnerhonealpes-livre-lecture.org/articles/la-poesie-en-rhone-alpes

https://auvergnerhonealpes-livre-lecture.org/

 3- Des suggestions d’ouvrages et de recueils

Manifestes poétiques de Jean-Pierre Siméon :

- Aie, un poète !, Cheyne éditeur, 2014.

Pour une vision décomplexée de la poésie. Écrit sous la forme d’une lettre à un correspondant intimidé ou rebuté par la poésie afin de lui donner des clefs pour l’apprivoiser, ce beau texte , dense et plein d’humour à la fois, parvient à rendre la poésie vivante et familière.

- La poésie sauvera le monde, Le Passeur, 2016.

Manifeste écrit à l’occasion de l’édition 2016 du Printemps des poètes.

Pour découvrir les enjeux de la poésie à l’école :

- Article de Jean-Pierre Siméon, Les enjeux de la transmission de la poésie à l’école : ICI

- Dossier La poésie à l’école paru sur Eduscol (mars 2004, mis à jour en 2010) : LA

**Des idées d’ouvrages de poésie à acquérir dans vos CDI :

- En plus des éditeurs classiques (Gallimard, Seuil, Mercure, …), il existe aussi de plus petits éditeurs qui proposent souvent de beaux livres : Editions Cheyne, Bruno Doucey Éditeur, Rue du Monde, Mango, Le Castor Astral, La Fosse aux Ours, …

- Exemples de livres pour nos CDI sur nos Esidoc (LGT-LP) : ICI et LA

Nous espérons que ces pistes vous donnerons envie de vous lancer dans l’aventure poétique !
Et bien sûr, n’hésitez pas à partager avec nous les réalisations de vos élèves...